Bénédiction de la seconde cloche de Samazan (Lot et Garonne) en 1782

 

Photo du document

Le 14 décembre 1782, je soussigné ayant obtenu le pouvoir de l'abbé de Culture, vicaire général de Bazas, ai béni la cloche de la communauté, du poids de 449 livres et faite par Poulange fondeur à Bordeaux.

Parrain et marraine ont été Mr Augustin DEDIEU, jurat, premier consul et Anne Marie Michele DAUVAISE, épouse de Messire Bernard Fulgence DEDIEU, Seigneur de Samazan et de Noaillac

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

L'aujourd'hui 7 juillet 1782, après midi, dans le bourg de la juridiction de Samazan, pardevant la constitution en Albret, soussignés presents les témoins des paroissiens, ont comparu :

Considérant combien une 2ème cloche serait utile pour l'usage d'une paroisse aussi étendue et aussi peuplée, s'étant mutuellement concertés à cet égard, se seront mutuellement décidés à nous fournir à leurs propres frais.

Depuis, en conséquence, m'ont dit, Sr Dedieu, comme offrande, fournir pour sa part 225' et Sr Pardiac de Cantet 125';

ledit Sr Rayne, tant pour lui que pour ses père et frère 135' et auxquels dits ses père et frère, il promet de faire approuver les présentes mesures par leur signature au bas d'icelui;

les Srs Dubos et Mathieu Rayne, celle de 55' chacun;

et les Srs Jean Ferran 1er consul, Marrens, Salenave, Vacqué, Béteille, Jardinet, Dupin Campot et Boisserie celle de 40' chacun;

Arrivant toutes , les susdites sommes ensemble, à celle de 915' que chacun d'eux, pour ce qui le concerne, promet et s'oblige de remettre aux mains du Sr Jean Baptiste Dupin, sindic fabricien en deux versements égaux

A savoir, la 1ère part durant le mois d'août prochain et la 2ème part durant le mois d'août aussi prochain de un an

Et à laquelle susdite somme de 915', le Sr Dupin, sindic, ajoutera celle de 40' comme participant aux frais de laditte cloche.

Lequel Sr Dupin, sindic, pourra prendre avec les fondeurs tel arrangement qu'il jugera convenable pour la fonte de la susditte cloche jusqu'à la concurrence de la susditte somme, promettant les susdits nommés la garantie et relever pardevant de tous ceux qu'il pourra contacter, ou qu'il peut déjà avoir contacté, à raison de ce qu'en conséquence, laditte cloche soit fournie des propres deniers desdits susnommés;

Néammoins, comme ils sont pris entre le corps de jurade et parmi les principaux taillables et habitans, et qu'ils ont à coeur l'intérét général de la paroisse, ils veulent bien que leur cloche serve de concert avec la cloche paroissiale dans les principales occasions ainsi qu'il a été délibéré et convenu entre les principaux habitants par acte de jurade du mois de juin dernier

___________________________________________________

Quelques jours après..... le 29 janvier 1783, après avoir obtenu la permission du Sieur abbé, vicaire général de Bazats, bénédiction d'une nouvelle cloche paroissiale d'un poids de 599 livres, fondue par Poulange, à Bordeaux

Ont été parrain et marraine Messire Fulgence DEDIEU, Seigneur de Samazan et de Noaillac et Dame Louise LEPONT de LOSTIERE, épouse de Sieur François PARDIAC de CANTET, gendarme de la Garde

<<< retour

Sommaire