Au hasard des registres paroissiaux, ou lors de la lecture de Livres de Raisons, on relève des indications, plus ou moins détaillées, sur les grandes famines et les grandes épidémies de peste qui ont marqué notre région. On trouve aussi des notes sur des phénomènes climatiques marquants...

A chaque fois, je m'efforce de les noter... la liste est loin d'être terminée ! si vous en trouvez, n'hésitez pas à nous les communiquer

 

XVI ème siècle
  • 1522Peste à Moncrabeau, Mézin, Condom
  • 1548….Grandes chaleurs qui entraînèrent de nombreux décès
  • 1562.... Peste en Condomois

 

  • 1570-1571… dans le Villeneuvois…
    l’hiver fut si rude qu’à partir du 28 novembre jusqu’à la fin de février, le Lot et les autres rivières furent constamment gelées. Il tomba peu de neige ; aussi les arbres fruitiers et beaucoup de vignes périrent… des pluies continuelles marquèrent le retour du printemps

 

XVIIème siècle
  • 1607.. Peste en Condomois
  • 1623-1624…. Froid excessif durant l’hiver, en Agenais.
    Le Lot, la Garonne et toutes les autres rivières se gelèrent à tel point qu’on les traversait sur la glace avec des charrettes chargées.On y allumait même du feu sans la faire fondre
  • 1628 la peste sévit à Agen, dès le mois de mars, avec une particulière vigueur !
    En avril 1628, on compta beaucoup de victimes sur Ste Livrade mais Casseneuil fut miraculeusement épargnée.
  • 1631....lépidémie de peste se doubla d’une grande famine
    Trois années de disette, un hiver très rigoureux, des pluies torrentielles qui anéantirent les récoltes, furent la cause d'une grande famine
    Les paysans ne vivaient que de glands, d’herbes et de choses semblables, comme les bêtes.
    La mortalité quintuplait dans les paroisses.Les cadavres jonchaient la campagne.. morts de faim ou de de la peste qui sévissait encore
    Sur Casseneuil, elle commença fin février 1631 et fit 52 victimes en mars, 48 en avril, 75 en mai et 55 en juin
    Dans la paroisse de Pinel, en 1631 « il est mort jusqu’à présent 350 personnes"

 

  • 1645…. Mois d’août à Fourques
    "Un enfant de 15 ans, pasteur de berbis est mort noyé et a été enterré avec de grandes pluyes et beaucoup de boue"…..
  • 1647tremblement de terre à Parlebosq
  • 1660… Villeneuve sur Lot," le 21 juin, jour de lundy, sur les 4 heures du matin, un tremblement (de terre) arriva, si inespérèment qui donna susubjet à toutes les paroisses des environs de s’émouvoir ; et tous ceux qui donnent témoignage de cet inopiné accident ne sauront dire bonnement le sujet d’icel spectacle qui fut cause que dans Agen on fit des prières publiques"….
  • 1670…. 4 janvier Grand froid
    La Garonne est prise par les glaces à l’endroit de Marmande.
    Le 5, 6 et 7 janvier hommes, femmes et enfants et même les chevaux chargés y passaient
  • 1672… le 18 juin, la foudre tomba sur le clocher de Marmande entre minuit et 1 heure du matin, et mit le feu aux poudres qui étaient dans ledit clocher !" la chute dudict clocher écroula 5 maisons circonvoisines et tua 18 personnes et mit à bas le grand autel et la moitié d’icelle église "

     

1651 à 1653…. La Grande Peste, famine et guerre en Condomois et en Agenois

  • 12 décembre 1652 à Agen à lieu l’Assemblée des Trois Ordres qui décide d’un emprunt pour prévenir le mal contagieux qui menace la ville et toute la province
  • 18 septembre 1653...Villeneuve sur Lot
    …. sont morts
    le Grand Guillem, prestre
    la femme La parolle
    une fille de Planton, hoste
    la grande Miremondoy
    plus Trésarieux
    plus Pouchan, hoste
    une fille de feu Lou Migousse
    la femme de Jacques Delprat
    la mère de Bergognié et leur fille
    plus Lou baillargues
    un enfant de Frontignac…..
  • 25 septembre 1653... Villeneuve sur Lot... sont morts…
    la femme du vieux Miremondoy
    une fille de Roussanes
    la niéce de Mr La palisse, fille de feu son frère
    la jeune fille de Mr Gay……
  • 29 septembre 1653... Villeneuve sur Lot
    enfin ils sont morts, grands peuples de la peste et du compte fait dans cette rue St Etienne ou à la rue des Ninons, rue des Religieuses, ils y sont morts 75 personnes, petits et grands
    pour les autres il n’en sait le nombre
    dans la rue appelée rue de l’Estuguie ils s’en sont morts 94….
  • Ste Bazeille compte 500 morts pour cette période

 

XVIIIème siècle
  • 1709le froid fut des plus rigoureux
    En Guyenne, les fortes gelées commencèrent dès les premiers jours de janvier et durèrent à peu près un mois, pendant lequel le Lot et la Garonne se prirent dans toute leur largeur et sur une épaisseur considérable. Le pain et le vin, la plupart des récoltes sur pieds, les vignes, les arbres mêmes ! furent gelés. Dans la nuit on entendait les arbres évlater et se fendre…
    A la fin de février le froid recommença et la disette fut grande cette année là…
    Presque tous les oiseaux et le gibier périrent. Le bétail mourut dans les étables. Les hommes ne furent pas épargnés et grand nombre de vieillards succombèrent
  • 1721…. Le 23 mai, la peste estant depuis près d’un an dans la province, le Maréchal de Berwick ordonne aux Consuls de prendre certaines précautions et de faire garder les portes de la ville d'Agen
  • 1725…. L’été fut très pluvieux et une procession fut organisée le 1er septembre à Agen , pour faire revenir le beau temps
  • 1727année très pluvieuse
    La G
    aronne déborda le 16 avril, causant de grands dommages dans les récoltes et engloutissant des maisons
  • 1729 l’hiver fut presque aussi froid que celui de 1709. et en été, il y eut de fréquents orages, détruisant et noyant les récoltes
  • 1734Grêle le 3 mai ; elle ravagea tout dans l’Agenais
  • 1737disette
  • 1743…. Dans la nuit du 7 au 8 mars, certains observateurs de Bordeaux au Béarn, ont ressenti vers les 9h ½ du soir, une secousse de tremblement de terre, sans aucun dommage

 

  • 1747…. Nouvelle disette ! la récolte périt au moment où on allait l’énlever.
    Il en résulta aussitôt une période de grande famine
  • 1748le mauvais temps, généralisé sur toute l’année, causa une grande disette dans tout l’Agenais
  • 1750… le 24 mai, à 10h du soir certains Agenais ont cru ressentir un autre tremblement de terre
    On l’a senti plus fort à Clairac et plus fort encore à La Parade, où il y eut des meubles renversés
    Séisme ressenti également à Xaintrailles et Nérac
    A Tonneins, Aiguillon, Port Ste Marie certains ont affirmé que les cloches ont sonné par la secousse !
  • 1750…. Disette extraordinaire notamment dans les paroisses de Villeneuve, Marmande, Cancon.
    A Monflanquin on signale l’exode de 2 000 habitants qui passaient à l’étranger pour vivre
  • 1759… le 10 août, on a senti à Clairac, une secousse de tremblement de terre, le plus fort qu’on ait senti dans ce pays
  • 1766Grand froid
    Durant l'hiver le thermomètre descendit à Cancon à 17 degrés Rréaumur ( soit 21°25 celsius)
  • 1768… le 3 avril, de Bordeaux à Dax et Pau, en passant par Clairac et l’Agenais, on éprouva comme une commotion électrique
  • 1770… 11 et 21 mai à Cancon, des gelées tardives anéantirent toutes les récoltes
    Le 12 septembre, la grêle ravagea les vignes
  • 1781…. En juin et juillet éclatèrent des tempêtes de vent, pluie et grêle qui anéantirent une fois de plus, toutes les récoltes
  • 1788-1789 l’hiver fut des plus rudes et une grande partie des arbres fruitiers et des vignes se gelèrent

     

     

 

Sommaire